Cahiers pratiques



05/04/2016

Digitaliser la direction juridique

Pas une semaine ne passe sans qu’on parle de transition ou transformation digitale dans les journaux. Les professions du droit n’échappent pas à cette évolution tant du côté des cabinets d’avocats, qui doivent s’y adapter par la force des nouveaux types de concurrents, que du côté des directions juridiques qui voient leurs entreprises impactées au cœur de leur développement par cette digitalisation (évolution des business models, nouveaux enjeux juridiques...). Mais que signifie réellement « la digitalisation de la direction juridique » (DJ) ?

1. Définition de la digitalisation de la DJ

  • La digitalisation, ou transformation digitale, se réfère aux changements liés à la mise en œuvre des technologies digitales dans tous les aspects de la structure ;
  • Pour une direction juridique, la digitalisation consiste en les impacts sur le positionnement de la fonction en interne, la relation avec les clients internes, l’évolution du capital humain, la gestion des savoirs et des connaissances et l’organisation, notamment avec les conseils externes.

2. Les facteurs impactant la digitalisation de la DJ

  • Le niveau de maturité digitale de l’entreprise ;
  •  Le profil de l’entreprise : taille, secteur ;
  •  Le profil de la direction juridique : positionnement en interne, taille.

3. Les opportunités de transformation liées à la digitalisation de la DJ
3.1.  Sur le positionnement

  •  Utiliser de nouveaux outils pour valoriser, marketer, positionner la fonction en interne : intranet juridique, outils collaboratifs, réseaux sociaux juridiques… ;
  • Développer des nouvelles offres pour les juristes grâce aux nouveaux prestataires de services.

3.2. Sur les clients internes

  • Développer de nouveaux modes de travail avec les clients internes :

- Dossiers collaboratifs (Google, SharePoint…) ;
- Outils (Skype, Yammer…) ;
- Travail en mode projet pour optimiser le triptyque juristes/clients internes/conseils externes ;
- Interface automatisée pour faire une demande de contrat à la direction juridique.

  • Répondre aux nouvelles demandes des clients internes :

- Protection des données personnelles ;
- Nouvelles clauses contractuelles.

3.3. Sur l’humain et les équipes

  • Développer les compétences des juristes grâce à des nouveaux outils de formation :

- E-learning ;
- MOOC ;
- SPOC (Small Online Private Course).

  • Favoriser la mobilité au sein de la filière :

- Facilitation du télétravail pour répondre aux aspirations générationnelles ;
- Partage des postes ouverts au sein de la filiale grâce aux bases ou intranets juridiques.

  • Impacts sur le recrutement dans les directions juridiques :

- De nouveaux profils avec des compétences / appétences plus prononcées sur le digital ou la gestion de projet.

3.4. Sur les savoirs et les innovations

  • Améliorer le partage d’informations au sein de la filière et avec les clients internes :

- Réseaux sociaux juridiques internes ;
- Big Data ;
- Partage sur le cloud ;
- Automatiser la veille juridique.

  • Capitaliser sur les savoirs au sein de la filière :

- Bases de données ;
- Contrathèque avec des contrats archivés ou des contrats types ;
- Gestion des dossiers.

  • Optimiser le flux d’information avec les ELM (Enterprise Legal Management).

3.5. Sur l’organisation

  • Optimiser le recours aux conseils externes :

- Relations avec les avocats ;
- Évaluation des avocats par l’ensemble de l’interne (juristes et opérationnels) grâce aux outils de mesure sur internet (études de satisfaction via internet/intranet) ;
- Externalisation vers de nouveaux acteurs notamment les LPO (Legal Process Outsourcing) ;
- Appels d’offres en ligne.

  • Développer la relation avec la DSI qui devient un prestataire clé de la direction juridique :

- Développe des outils sur mesure

  • Favoriser le pilotage des juristes en filiale et hors corporate.

La digitalisation de la direction juridique est un projet transverse qui va impacter toute la chaîne de valeur de la direction juridique et… de l’entreprise dans son ensemble. Car la direction juridique digitale doit surtout aider l’entreprise à répondre aux enjeux business générés par l’évolution digitale de l’environnement.


Jérôme Rusak, Associé Day One

Digitaliser la direction juridique
© Tous droits réservés
Liens : http://www.dayone-consulting.com/
<< Retourner au choix des Cahiers pratiques
Sommaire du cahier :